Professeur de violoncelle Joliette Nicolas Cousineau

Nicolas Cousineau

Professeur de violoncelle et de musique de chambre

Nicolas Cousineau est un musicien dans l’âme. C’est auprès de son père, Jean Cousineau, qu'il commence le violoncelle à l'âge de six ans. Il sera stagiaire avec Alain Meunier à Sienne, Italie, et Prades, France, puis avec Julius Berger, à Salzbourg, Autriche. Il obtiendra, à l'Université de Montréal, une Maîtrise auprès de Guy Fouquet.

 

À 10 ans, Nicolas est déjà membre de l’Ensemble Les Petits Violons; il participe aux tournées et aux émissions et  enregistrements de l'Ensemble. Il en a été violoncelle solo de 1984 à 2004. Il a fait partie de l’Orchestre symphonique de Mont-Royal, devenu l’Orchestre philharmonique du nouveau monde, de 1992 à 2004, violoncelle solo de 1996 à 2004. Pigiste, il a joué avec l’Orchestre de chambre de Montréal, l’Ensemble Appassionata, l’Orchestre Métropolitain, et les orchestres de Laval, Trois-Rivières, la Montérégie et le Saguenay-Lac-St-Jean.

 

Passionné de musique de chambre, Nicolas a formé, avec ses sœurs, le Trio Cousineau. Il a fait partie du Duo In Extremis et a dirigé l'Ensemble 8, un octuor de violoncelles. Il est membre du quatuor Auriolus, de Seautón, trio de violoncellistes improvisateurs.

 

Vivement intéressé par l'écriture musicale, il a obtenu un Diplôme d'études supérieures au Conservatoire de musique de Montréal, où il a fréquenté les classes d'harmonie, de contrepoint et de fugue de Jacques Faubert et la classe d'analyse de Gilles Tremblay. Quatre de ses pièces ont été créées. Il a composé et joué la musique du solo de danse de Diane Major, Depuis si longtemps, l'amour, créé à Laval en 2007.

 

Nicolas enseigne le violoncelle depuis plus de trente ans. Il a complété un Diplôme en éducation à l'Université McGill et une Maîtrise en mesure et évaluation de l'enseignement à l'Université de Montréal.